désunir


désunir

désunir [ dezynir ] v. tr. <conjug. : 2>
• 1478; de dés- et unir
1Rare Faire cesser l'union, la jonction de. désassembler, 1. détacher, disjoindre, séparer. Désunir des planches. V. pron. Sport Se désunir, se dit d'un athlète dont les mouvements perdent leur coordination.
Séparer (des personnes unies). « S'il [Polyeucte] vous a désunis, sa mort va vous rejoindre » (P. Corneille).
2Cour. Faire cesser l'union morale ou affective, jeter le désaccord entre. Désunir les membres d'une famille. brouiller. Désunir un couple. « Le sort pourra bien nous séparer, mais non pas nous désunir » (Rousseau).
⊗ CONTR. Unir.

désunir verbe transitif Séparer, disjoindre ce qui était uni ; désassembler, disloquer : Désunir des planches. Présenter, traiter séparément des choses ; dissocier, isoler : Questions qu'on ne peut pas désunir. Rompre l'unité morale, l'harmonie, l'accord des idées, des intérêts, des sentiments, etc., d'un groupe ; y mettre le désaccord ; brouiller : Désunir une famille.désunir (synonymes) verbe transitif Séparer, disjoindre ce qui était uni ; désassembler, disloquer
Synonymes :
- écarter
Contraires :
Présenter, traiter séparément des choses ; dissocier, isoler
Synonymes :
- séparer
Contraires :
Rompre l'unité morale, l'harmonie, l'accord des idées, des intérêts, des...
Synonymes :
- désagréger
- désolidariser
Contraires :

désunir
v. tr. Rompre l'union, la bonne entente entre (des personnes). Désunir un couple.

⇒DÉSUNIR, verbe trans.
A.— Emploi trans.
1. Rare. [En parlant de deux ou plusieurs objets concrets joints, unis] Séparer, disjoindre. Désunir des planches. Synon. détacher, désassembler, disloquer. — Partez donc! dit Émile en faisant un violent effort pour désunir ses bras qui retenaient obstinément la taille souple de Gilberte (SAND, Péché de M. Antoine, t. 2, 1847, p. 60). Ils [Sabine et Philippe] marchaient, s'asseyaient sans pouvoir désunir leurs mains (NOAILLES, Nouv. espér., 1903, p. 235).
Emploi abs. :
1. Cent longues nuits durant, la bête horrible et lâche,
Oubliant le sommeil et désertant son nid,
Rongea les blocs épais, secoua, désunit,
Et fit tant, de la griffe et du bec, sans relâche.
Qu'elle effondra l'immense et solide granit.
LECONTE DE LISLE, Poèmes barbares, Le Massacre de Mona, 1878, p. 120.
P. ext. [En parlant d'inanimés abstr.] Concevoir ou présenter séparément, à part, isoler par l'analyse. Questions qu'on ne peut pas désunir (Lexis 1975). Synon. disjoindre, dissocier, scinder. Décomposez un poëme excellent; désunissez-en toutes les expressions (JOUBERT, Pensées, 1824, p. 141) :
2. ... l'action est cette synthèse du vouloir, du connaître et de l'être, ce lien du composé humain qu'on ne peut scinder sans détruire tout ce qu'on a désuni; elle est le point précis où convergent le monde de la pensée, le monde moral, et le monde de la science; et s'ils ne s'y unissent pas, c'en est fait de tout.
BLONDEL, L'Action, 1893, p. 28.
2. Au fig., cour. [En parlant de deux ou plusieurs personnes, d'un groupe] Faire cesser l'union morale de, entre; mettre le désaccord parmi. Désunir une famille, un ménage, un parti. Synon. brouiller, désaccorder, diviser; anton. réunir, unir, réconcilier. Des amis se brouillèrent, des ménages furent désunis, des familles divisées (KARR, Sous tilleuls, 1832, p. 244). Il a cherché à désunir le ménage, c'est honteux (PROUST, Fugit., 1922, p. 678) :
3. Il viendra un jour où toutes les diversités et toutes les oppositions humaines disparoîtront, où l'unité conciliera tous les hommes, et où ils ne se rappelleront pas seulement qu'ils aient été désunis. Allons en esprit vers cette unité future, et ne nous souvenons plus que nous l'avions divisée entre nous.
SAINT-MARTIN, L'Homme de désir, 1790, p. 77.
Emploi abs. :
4. L'absence unit et désunit, elle rapproche aussi bien qu'elle divise, elle fait se souvenir, elle fait oublier; elle relâche certains liens très-solides, elle les tend et les éprouve au point de les briser.
FROMENTIN, Dominique, 1863, p. 16.
B.— Emploi pronom.
1. [En parlant de choses unies, jointes]
a) Cesser d'être uni. Nous desserrons nos mains qui vont se désunir (Ch. GUÉRIN, Cœur solit., 1904, p. 28). Leurs bouches, une fois de plus s'enlacèrent; (...) puis spontanément, se désunirent (COURTELINE, Linottes, 1912, II, p. 33) :
5. Au même instant, quelques flammes parurent et s'élancèrent à travers leurs ardoises, qui commencèrent à se désunir et à s'écrouler.
GENLIS, Les Chevaliers du Cygne, t. 3, 1795, p. 197.
b) P. ext. [En parlant de pers. accouplées ou enlacées] Tandis qu'Octave et La Langouste sont encore embrassés, Louise et Mme de Léré apparaissent sur les marches. Les deux fiancés se désunissent (AYMÉ, Cléramb., 1950, III, 8, p. 171) :
6. Nous formions, ce matin-là, un de ces couples qui piquent çà et là la digue de leur conjonction, de leur arrêt, juste le temps d'échanger quelques paroles avant de se désunir pour reprendre séparément chacun sa promenade divergente.
PROUST, À l'ombre des jeunes filles en fleurs, 1918, p. 877.
c) Spécialement
ÉQUIT. [En parlant d'un cheval] Perdre la coordination de ses mouvements au galop, changer de jambe. Se désunir au galop, au trot; se désunir du devant au galop.
SPORTS. [En parlant d'un athlète] Perdre brusquement la coordination et la maîtrise de ses mouvements. Peyrony courant, d'une belle allure réglée dont il est maître, et puis soudain qui « se désunit » par la fatigue (MONTHERL., Olymp., 1924, p. 239).
2. Au fig. [En parlant de pers. unies moralement] Cesser d'être uni, se séparer, tomber en désaccord, ne plus s'entendre :
7. M. Jules Favre, en prenant le ton de 1848, a donné un avertissement à la majorité et lui a fait voir la nécessité de ne pas se désunir.
MÉRIMÉE, Lettres à la comtesse de Montijo, t. 2, 1870, p. 315.
Prononc. et Orth. :[], (je) désunis [dezyni]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1418, avr. « séparer ce qui est uni » (Ord., XVIII, 395 ds GDF. Compl.); av. 1563 « faire cesser l'union entre des personnes » (LA BOÉTIE, Servit. volont., éd. Feugère, p. 20, ibid.); 2. 1678 se désunir (en parlant d'un cheval dans sa course) (G. GUILLET, Les Arts de l'homme d'épée, Paris, 1re partie). Dér. de unir; préf. dé(s)-. Fréq. abs. littér. :101.

désunir [dezyniʀ] v. tr.
ÉTYM. 1418; de dés- (→ 1. Dé-), et unir.
1 Rare (concret). Faire cesser l'union, la jonction de… Désassembler, détacher, séparer. || Désunir les ais d'une cloison. Disjoindre, disloquer. || Le froid désunit les pierres gélives. Désagréger.
1 Pour désunir deux corps contigus (…)
Pascal, Traité… de la pesanteur de l'air, 2.
Séparer (des personnes unies).
2 S'il (Polyeucte) vous a désunis, sa mort va vous rejoindre.
Corneille, Polyeucte, IV, 4.
3 Par cette multitude d'empereurs et de césars (…) le corps de l'empire est désuni.
Bossuet, Disc. sur l'hist. universelle, III, 7.
(Abstrait). Présenter séparément, isoler par l'analyse. Dissocier, scinder. || Désunir des problèmes.
2 (V. 1560). Cour. Faire cesser l'union morale de…, jeter le désaccord entre. Diviser, désaccorder, désolidariser, dissocier. || Désunir les esprits et les cœurs, les membres d'une famille. Brouiller.(Avec un compl. au sing.). || Désunir un couple, une famille, un ménage. || Désunir un parti, une assemblée.
4 Unissant nos maisons, il désunit nos rois (…)
Corneille, Horace, I, 2.
5 Desunir (sic), signifie aussi, Mettre en dissention. Ce mari et cette femme étoient autrefois fort bien unis, une petite jalousie les a desunis. Il y avoit alliance entre ces Princes, mais on les a desunis.
Furetière, Dictionnaire, art. Desunir.
6 Le sort pourra bien nous séparer, mais non pas nous désunir (…)
Rousseau, Julie ou la Nouvelle Héloïse, I, Lettre XI.
7 Tandis que vous serez désunis, et que chacun ne songera qu'à soi, vous n'avez rien à espérer que souffrance, et malheur, et oppression.
Lamennais, Paroles d'un croyant, VII, p. 36.
Absolt. || L'absence (cit. 10) désunit.
——————
se désunir v. pron.
1 Cesser d'être uni. || Leurs mains se désunissent.
2 (1678). Équit. Perdre la coordination des mouvements (pendant le galop). || Le cheval s'est désuni du devant au galop.
(Sports; 1859, in Petiot). Se dit d'un athlète dont les mouvements perdent leur coordination.
7.1 À moi aussi, mon style se désunira un jour (dit le sauteur de haies).
A. Arnoux, Suite variée, p. 42.
——————
désuni, ie p. p. et adj.
ÉTYM. (1594).
1 Séparé par un désaccord. || Famille désunie. || Couple désuni.
Par plais. (remplaçant unis) :
7.2 Les frères désunis sont tous d'avis contraires
L'un veut s'accommoder, l'autre n'en veut rien faire (…)
La Fontaine, Fables, IV, 18.
2 Équit. || Cheval désuni, dont les membres de devant ne vont pas d'ensemble, dans le galop, avec ceux de derrière.
8 C'est un beau cheval dont le pas est presque toujours désuni (…)
Voltaire, Lettres en vers et en prose, 63, in Littré.
Sports. Dont les mouvements ne sont plus coordonnés. || Coureur désuni après le saut d'une haie.
9 La vaste machine d'André triomphait des premières secondes, mais dans l'allure désunie de la fin on reconnaissait qu'elle commence à se défaire.
Jean Prévost, Plaisir des sports, p. 191.
CONTR. Unir, réunir. — Accorder, allier, assembler, associer, attacher, cimenter, coaliser, concilier, conjuguer, réconcilier.
DÉR. Désunion.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • désunir — DÉSUNIR. v. a. Disjoindre, séparer ce qui étoit uni. Désunir un Fief d une Terre. Désunir un Prieuré d une Cure. On avoit uni ces deux Charges, on veut les désunir. f♛/b] Il signifie figurément, Rompre la bonne intelligence, l union qui est entre …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • desunir — verbo transitivo 1. Separar (una persona o una cosa) [cosas que están unidas]: Tenemos que desunir la caravana de l coche. 2. Introducir (una persona o …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • desunir — Desunir. v. act. Disjoindre, separer ce qui estoit uny. On a desuny ce fief. on avoit uny ces deux charges, on veut les desunir. Il sign. figur. Rompre la bonne intelligence, l union qui estoit entre des personnes. C est l interest qui unit &… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • desuñir — (Del lat. disiungĕre, desunir). tr. desus. desuncir. U. en España occidental, Argentina y Uruguay. ¶ MORF. conjug. actual c. mullir …   Diccionario de la lengua española

  • desunir — v. tr. 1. Proceder à desunião de. 2. Separar. 3. Desmembrar. 4. Produzir discórdia ou desarmonia entre …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • desunir — Desunir, Separare, Disiungere …   Thresor de la langue françoyse

  • desunir — (De des y unir). 1. tr. Apartar, separar algo de otra cosa. U. t. c. prnl.) 2. Introducir discordia entre quienes estaban en buena correspondencia. U. t. c. prnl.) …   Diccionario de la lengua española

  • désunir — (dé zu nir) v. a. 1°   Séparer ce qui est uni, joint. Désunir les pièces d un ouvrage de menuiserie. •   Les forces qu on emploie pour désunir deux corps contigus, PASC. Pesant. de l air, II. 2°   Par extension. •   .... Rendre à une si éminente… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • DÉSUNIR — v. a. Disjoindre, séparer ce qui était uni. Désunir les pièces d un ouvrage de menuiserie. Désunir un fief d une terre. Désunir un prieuré d une cure. On avait uni ces deux charges, on voulut les désunir.   Il signifie plus souvent au figuré,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • desunir — ► verbo transitivo/ pronominal 1 Separar las cosas que estaban unidas: ■ no quiero desunir las piezas del puzzle. SINÓNIMO disociar desagregar ► verbo transitivo 2 Indroducir enemistad o discordia entre las personas: ■ en poco tiempo consiguió… …   Enciclopedia Universal


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.